psychologique


psychologique

psychologique [ psikɔlɔʒik ] adj.
• 1754; de psychologie
1Qui appartient à la psychologie. Méthodes, tests, théories psychologiques. L'analyse psychologique. Roman, film psychologique, où l'analyse des sentiments tient une place essentielle. — Moment psychologique.
2Étudié par la psychologie; par ext. Qui concerne les faits psychiques, la pensée. mental, psychique. Faits, états psychologiques. Avoir des problèmes psychologiques.
3Qui agit sur les forces psychiques (de qqn). Tension psychologique.
Qui vise à agir sur le comportement (de qqn, d'un groupe). Action psychologique déstabilisante. Guerre psychologique : utilisation systématique des moyens de propagande pour amoindrir le moral et la volonté de combattre de l'adversaire. ⇒ psychopolémologie (cf. Guerre des nerfs).
⊗ CONTR. 1. Physique, somatique.

psychologique adjectif Qui concerne la psychologie, en tant qu'activité professionnelle ou en tant que science. Relatif au psychisme de quelqu'un, à la psychologie d'un groupe : Avoir des problèmes psychologiques. Qui s'intéresse à l'analyse des caractères, des états d'esprit : Roman psychologique.psychologique (expressions) adjectif Guerre psychologique, mise en œuvre systématique de mesures destinées à atteindre le moral de l'adversaire, à réduire ainsi sa capacité de résistance et d'offensive, ou à fausser son appréciation de la situation. Moment, instant psychologique, moment essentiel où doit se déclencher la réaction escomptée.

psychologique
adj.
d1./d Qui a rapport à la psychologie. Méthodes psychologiques.
|| Roman psychologique, qui s'attache essentiellement à l'étude des sentiments, des caractères.
d2./d Qui concerne les faits psychiques que la psychologie étudie.

⇒PSYCHOLOGIQUE, adj.
A.— Qui appartient à la psychologie (v. ce mot A), qui en relève. L'homme est (...) sensation-sentiment-connaissance indivisiblement unis. Voilà la définition psychologique de l'homme (P. LEROUX, Humanité, 1840, p. 157). V. psychosociologique dér. s.v. psychosociologie ex. de Delay, psychosociologique dér. s.v. psychosociologie ex. de Traité sociol. :
1. Freud a introduit définitivement l'histoire de la personne dans la psychologie contemporaine (...). Il est seulement regrettable qu'une fois de plus la révolution psychologique nécessaire soit due à un psychiatre, formé par un accident historique, dans un étroit déterminisme.
MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 36.
En partic. Qui porte sur le psychisme, qui le concerne. Méthodes d'investigation psychologique de Freud, où il y a des découvertes géniales (MARITAIN, Human. intégr., 1936, p. 37). V. analyse ex. 14 :
2. Il aimait à s'analyser, et, depuis ces dernières années, il s'observait même avec passion; mais par pure curiosité psychologique : rien n'était plus contraire à son tempérament que de se décerner des bons ou des mauvais points.
MARTIN DU G., Thib., Consult., 1928, p. 1122.
SYNT. Analyse, description, effet, étude, expérience, explication, médication, observation, tests psychologique(s); médecine psychologique (synon. médecine psychosomatique).
B.— Qui appartient au psychisme, à son activité, qui le concerne. Synon. mental, psychique; anton. organique, physiologique, physique, somatique. Le roman américain (...) refuse l'analyse, la recherche d'un ressort psychologique fondamental qui expliquerait et résumerait la conduite d'un personnage (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 327). Le phénoménologue ne saurait méconnaître la réalité psychologique profonde des processus de sublimation si longuement étudiés par la psychanalyse (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 13). V. analyse ex. 17, conscience ex. 7, équation ex. 3, inconscient ex. 8, psychogénèse A 1 ex. de POROT 1965, psychologie A 1 ex. de Mounier et B 2 ex. de Mounier.
SYNT. Activité, déterminisme, développement, difficulté(s), domaine, état, événement(s), évolution, fait(s), fonction(s), force, mécanisme(s), phénomène(s), problème(s), processus, santé, tension(s), vie psychologique(s).
Atomisme psychologique.
Conscience psychologique.
En partic.
♦ Qui agit sur le psychisme, qui vise à agir sur lui (en utilisant les connaissances, les techniques de la psychologie). Il faudra bien qu'elle m'aime (...)! Le tout est de faire sortir l'étincelle (...) Je trouverai le moyen psychologique, je vous le garantis! (PAILLERON, Étincelle, 1879, 7, p. 30). Qu'il s'agisse de faire acheter le savon ou d'obtenir le bulletin de vote, il n'y a pas une technique psychologique qui ne soit à base de mépris de l'acheteur ou du votant (MALRAUX, Conquér., 1949, postf., p. 175). V. inconscient ex. 9.
Action psychologique. Ensemble des techniques et des méthodes visant à modifier la manière de penser, de réagir d'une population donnée. De la musique et des slogans. Les paras (...) appliquent les règles d'action psychologique apprises en Indochine (Y. COURRIÈRE, La Guerre d'Algérie en images, Paris, Fayard, 1972, p. 83).
Guerre psychologique. Synon. de guerre des nerfs. V. guerre B 1.
♦ Qui correspond à la perception, à la disposition personnelle d'une personne et non à la réalité. Synon. subjectif; anton. objectif. Espace, temps psychologique. L'astronome prédit une éclipse de lune (...). Il ordonne au temps d'aller dix fois, cent fois, mille fois plus vite (...). C'est pourquoi, dans une durée psychologique de quelques secondes, il pourra faire tenir plusieurs années, plusieurs siècles même de temps astronomique (BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 151). Pourquoi les femmes confondent-elles toujours l'heure du départ avec l'heure d'arrivée? (...) elles ont l'heure psychologique et non celle de l'Observatoire (MORAND, Homme pressé, 1941, p. 193). V. crocheteur ex. de Bachelard.
Moment psychologique.
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre, littér. Domaine du psychisme, de son activité. Contradiction (...) que j'ai toujours sentie entre la sphère du moral et la sphère du psychologique (DU BOS, Journal, 1926, p. 106). Franchissant (...) l'abîme qui sépare, au regard du philosophe, le physiologique du psychologique, je dirai que l'excès, s'il conduit parfois à l'écœurement, mène aussi souvent à l'amour (DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 170).
C.— Qui relève de la connaissance du comportement, des pensées, des sentiments humains, de l'aptitude à les connaître. Erreur, finesse, flair, perspicacité, sens, vérité psychologique; raffinements psychologiques. Ce passage (...) de Locke (...) témoigne d'un véritable talent d'observation, d'une rare sagacité psychologique (COUSIN, Hist. philos. XVIIIe s., 1, 1829, p. 228). Il ne prend plaisir qu'à s'opposer. (...) De telles aberrations psychologiques sont le fait d'un bien piètre romancier (GIDE, Journal, 1948, p. 318).
[En parlant d'une manifestation de l'esprit hum.] Qui accorde une grande place à la description du comportement, des pensées, des sentiments humains. Littérature, roman, théâtre psychologique. Pour bien faire, je devrais chaque jour dicter ce journal religieux, et de préférence avant midi, chaque soir un journal psychologique où au contraire je dicterais sur un plan rien qu'humain (DU BOS, Journal, 1928, p. 183). V. psychologie B 3 b ex. de Goncourt.
REM. Psychologico-, élém. de compos. représentant l'adj. psychologique, entrant dans la constr. de qq. adj. a) Psychologico-métaphysique. Qui est à la fois psychologique et métaphysique. La lecture d'Endymion [de Keats] (...) m'a fait sentir l'infinie valeur psychologico-métaphysique des problèmes qui y sont abordés (DU BOS, Journal, 1922, p. 206). b) Psychologico-moral, -ale, -aux. Qui est à la fois psychologique et moral. L'argument psychologico-moral, tiré de la conscience que nous avons (...) d'une loi morale qui s'impose à notre raison avec une autorité supérieure (Théol. cath. t. 4, 1 1920, p. 1108). c) Psychologico-musical, -ale, -aux. Qui est à la fois psychologique et musical. Tout ce morceau (...) est un passage de l'âme, d'un état d'esprit à un autre très différent. On pense aux tâtonnements récitatifs, qui précèdent, dans le dernier morceau de la Neuvième symphonie, l'entrée du motif de la joie. Mais ici, la transition psychologico-musicale est plus finement et exactement nuancée (ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1937, p. 274). d) Psychologico-social, -ale, -aux. Qui est à la fois psychologique et social. Un homme peut-il s'évader d'un enchaînement psychologico-social pour se transporter dans un autre? (Philos., Relig., 1957, p. 34-3).
Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1780 « qui concerne la psychologie » (Encyclop. t. 35, p. 536a : Principes psychologiques des éclectiques); 1814 langue psychologique (MAINE DE BIRAN, Journal, p. 19); 1815 point de vue psychologique (ID., ibid, p. 86); 2. 1834 « qui a pour objet l'homme réel » (BALZAC, E. Grandet, p. 122); 1852 flair psychologique (FLAUB., Corresp., p. 22); 3. 1870 moment psychologique (GONCOURT, Journal, p. 701). Dér. de psychologie; suff. -ique. Fréq. abs. littér. :1803. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 682, b) 801; XXe s. : a) 2 650, b) 5 062.
DÉR. Psychologiquement, adv. a) D'une manière qui relève de la psychologie (supra A). Je suis à lire des œuvres d'imagination, au lieu d'analyser psychologiquement la fantaisie pour mes étudiants (AMIEL, Journal, 1866, p. 222). En rêve, Michel, pêche dans le sable « une multitude de princesses, éblouissantes de charmes et de parure » (...). Ce songe peut s'expliquer psychologiquement : il transpose (...) la scène de la veille, où Michel, sauvant une créature enlisée, reconnaît soudain la Fée aux Miettes (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 343). b) Du point de vue du psychisme, de son activité. Synon. mentalement, psychiquement; anton. physiquement. Être psychologiquement faible, fort. Certains critiques, psychologiquement aveugles (...) n'ont pas d'yeux pour le drame qui se déroule dans la pensée du créateur et du croyant (ROLLAND, Beethoven, t. 2, 1937, p. 375). L'homme est organiquement et psychologiquement fragile (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 253). []. 1re attest. 1815 (MAINE DE BIRAN, op. cit., p. 68); de psychologique, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 89.

psychologique [psikɔlɔʒik] adj.
ÉTYM. 1751; de psychologie.
1 Étudié par la psychologie; par ext., qui concerne les faits psychiques, la pensée. Mental, psychique (didact.). || Faits, états psychologiques.
1 Ce n'est donc que physiologiquement, et, comme on sait, d'après des conjectures plus ou moins hasardées, bien plus que d'après quelque expérience directe, que nous nous figurons des impressions transmises au cerveau, et de là à l'âme qui réagit à sa manière, etc., etc. Certainement tout ce mécanisme organique ne ressemble en aucune manière aux phénomènes psychologiques internes, exprimés par les termes affection, sensation, sentiment, encore moins à la cause ou force productive de ces phénomènes.
Maine de Biran, Nouvelles considérations sur les rapports du physique et du moral de l'homme, 1821, IX.
2 Qui appartient à la psychologie. || Méthodes, théories psychologiques.
2 Le fait psycho-physiologique étant à double face, son observation nécessite la collaboration de techniques psychologiques et physiologiques. Les techniques psychologiques sont les unes introspectives, les autres extrospectives.
Jean Delay, la Psycho-physiologie humaine, p. 8.
(1852). || L'analyse psychologique, qui s'attache à étudier l'homme, les mobiles de ses actions, ses sentiments.Vérité psychologique (→ 1. Général, cit. 5 et 11). || Flair psychologique.
3 Tu me permettras, chère Louise, de ne pas te faire de compliments sur ton flair psychologique. Tu crois tout ce que la mère Roger t'a débité, avec une bonne foi d'enfant.
Flaubert, Correspondance, 343, 19 sept. 1852.
Littér., arts. || L'expression (cit. 28) psychologique en peinture. || Raffinements psychologiques (→ Frémissement, cit. 18). || Vérité psychologique de la langue (cit. 47) musicale. || Roman qui manque de crédibilité psychologique (→ Patatras, cit. 1). || Roman psychologique, où l'analyse des sentiments tient une place essentielle (→ Percer, cit. 13).
3 (1963). Cour. Qui cherche à modifier le comportement des individus en agissant sur leur psychisme. || Action psychologique : utilisation de méthodes s'appuyant sur la connaissance de la psychologie des comportements pour modifier les opinions, les sentiments, les attitudes de la personne ou du groupe auxquels on s'adresse.Guerre psychologique : utilisation systématique des moyens de propagande destinés à amoindrir le moral et la volonté de combattre d'un adversaire (→ Psychopolémologie; guerre des nerfs). Psychopolémologie.
4 Nous connaissons le b a ba de la guerre psychologique.
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 81.
4 Loc. (1864). Moment psychologique. Moment.
DÉR. Psychologiquement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Psychologique — Psychologie Psychologie Approches et courants Psychodynamique • Humanisme …   Wikipédia en Français

  • PSYCHOLOGIQUE — adj. des deux genres Qui appartient, qui a rapport à la psychologie. Le désir, la passion, la volonté sont des phénomènes psychologiques. études psychologiques. Méthodes psychologiques. Fig., Le moment psychologique. Voyez MOMENT …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • PSYCHOLOGIQUE — adj. des deux genres Qui appartient, qui a rapport à la psychologie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • psychologique — (psi ko lo ji k ) adv. Qui appartient à la psychologie …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Arme psychologique — Guerre psychologique La guerre psychologique est l utilisation de techniques psychologiques pour amener l adversaire à penser qu il est en position de faiblesse ou qu il a intérêt à se rendre. C est la guerre par les idées plutôt que par les… …   Wikipédia en Français

  • Guerre Psychologique — La guerre psychologique est l utilisation de techniques psychologiques pour amener l adversaire à penser qu il est en position de faiblesse ou qu il a intérêt à se rendre. C est la guerre par les idées plutôt que par les armes matérielles.… …   Wikipédia en Français

  • Violence psychologique — La violence psychologique est, depuis 2010[1], définie en droit français comme « des actes répétés, qui peuvent être constitués de paroles et/ou d’autres agissements, d’une dégradation des conditions de vie entraînant une altération de la… …   Wikipédia en Français

  • Guerre psychologique — La guerre psychologique est l utilisation de techniques psychologiques pour amener l adversaire à penser qu il est en position de faiblesse ou qu il a intérêt à se rendre. C est la guerre par les idées plutôt que par les armes matérielles.… …   Wikipédia en Français

  • Aide médico-psychologique — Pour les articles homonymes, voir AMP.  Ne doit pas être confondu avec Relation d aide. Un aide médico psychologique (AMP) est un professionnel paramédical exerçant une fonction d’accompagnement et d’aide dans les actes de la vie quotidienne …   Wikipédia en Français

  • Expertise Psychologique — L expertise psychologique est un examen ordonné par un magistrat afin d obtenir des éclaircissements dans un domaine particulier qui ne relève pas de sa compétence, celui de la psychologie. Suivant les règles de la procédure pénale, le magistrat… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.